Les équipes de recherche impliquant environ deux cents personnes et dix-huit pays (dont la France) viennent de découvrir des centaines de milliers de nouvelles galaxies !

Elles figurent désormais sur une nouvelle carte de l’univers jetant un regard rafraichi sur les trous noirs, les champs magnétiques et les amas de galaxies.

Les données ont été accumulées par l’usage du radiotélescope LOFAR (Low Frequency ARray – article sur Wikipédia – FR, lien externe et [1]) et de considérables capacités informatiques de stockage sous l’égide de la société hollandaise Astron [2].

Les caractéristiques techniques de ce télescope ont en effet et enfin rendu possible la mise en évidence de galaxies très lointaines, orbitant dans les voisinages de trous noirs et pesant parfois des millions de masses solaires. Les équipes cherchent désormais à savoir quelle influence ces trous noirs ont sur le mouvement des galaxies observées.

La preuve de l’existence de champs magnétiques autour des trous noirs remonte à fin 2015 [3]. Celle de gigantesques structures magnétiques intergalactiques fait partie du lot des trouvailles remarquables dont la revue « Astronomy and Astrophysics » vient de rendre compte (Une partie des articles est libre d’accès) [4].

Enfin des phénomènes de fusions galactiques ont pu être repérés grâce à la présence de halos géants pouvant atteindre des distances de centaines de millions d’années-lumière.

 

© Thierry PERIAT, 21 février 2019

 

Pour en savoir plus (vous visitez ces sites sous votre seule responsabilité) :

1. Le site non sécurisé et anglophone [[www.lofar.org]].

2. Le site anglophone [[www.astron.nl]].

3. Champs magnétiques autour d’un trou noir sur le site francophone https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/champs-magnetiques-autour-dun-trou-noir-30593/.

4. Astronomy and Astrophysics : ASA, volume 622, February 2019, LOFAR Surveys : a new window on the Universe; special issue – accessible sur site [[https://www.aanda.org/]]