Retour vers la page « ma vision du vide ».

 

Les cordes élastiques classiques

Motivé par les premières représentations d’artiste, puis par les photos envoyées par nos satellites, j’ai très vite eu conscience de la nécessité de s’intéresser à la notion de corde élastique en élongation ou en contraction. Il semble aujourd’hui que j’ai été bien inspiré de le faire puisque la matière de l’univers semble se répartir en filaments chahutés par l’ensemble des forces se manifestant au sein de l’univers. Il semble de plus que ce dernier soit globalement en expansion et ce simple fait renforce l’intérêt initial.

 

Le document ci-dessous n’a rien d’original. La question traités, à savoir : « Quelle est l’équation d’une corde élastique en élongation sous l’effet de la gravitation terrestre ? », a même été posée au milieu des années soixante-dix au concours d’entrée à l’école Polytechnique de Paris. Il constitue donc un exercice qui restera intéressant, y compris pour celles et ceux qui ne souhaiteront pas aller plus loin.

 

Extrapolation aux échelles intergalactiques

Pour ma part, je suis tenté d’extrapoler la signification profonde de cet exercice symbolique aux évènements se déroulant au sein de notre univers. La matière intergalactique est en permanence soumise à une série de forces qui finissent par lui donner l’aspect de longs filaments (+ = lien Wikipédia-FR). Il semble donc raisonnable de vouloir identifier ces forces.

 

Le rôle qui, sur Terre, est joué par la gravitation locale est dévolu aux forces expansionnistes. L’effet des forces de rappel qui, sur Terre, semblent s’opposer à une élongation infinie -ou au minimum empêcher la rupture- de la corde élastique provient, à l’échelle intergalactique, des forces de gravitation s’exerçant entre les noyaux galactiques distants.

 

Sur Terre

Entre les galaxies

Points de fixation de la corde

Noyaux galactiques – Galaxies+

Corde élastique

Filament de matière intergalactique

Forces de rappel issue des points fixes

Forces de gravitation intergalactiques

Force de gravitation

Expansion de l’univers+

Tableau établissant une comparaison entre les acteurs impliqués dans le modèle de la corde élastique.

 

Conclusion

A condition de savoir mesurer l’intensité de ces forces, le modèle de la corde élastique classique en élongation devrait pouvoir s’extrapoler à l’échelle intergalactique et permettre de développer des modélisations informatiques nous aidant à prévoir l’évolution probable des amas de galaxies.

 

Retour vers la page « Les vides instables de Lamb et Rutherford ».

 

© Thierry PERIAT, 9 mars 2019.